International Trade - Development - Economic Governance - Advisory Services

E-Book 2016

 

IDEAS Centre has the pleasure to launch the e-publication of a series of articles and think pieces dedicated to

The Future of the WTO and the WTO of the Future
Contributions to an Inclusive and Development-Friendly Multilateral Trading System

The purpose of this initiative is to make a contribution for LIDCs and LDCs on how to adapt to the post-Nairobi situation and the changing international trade environment. Contributors are experts and specialists from academia, think tanks and private sector from the South and from the North.

Those think pieces aim at feeding in the global brainstorming that all WTO members and other stakeholders have been invited to conduct regarding the future of the multilateral trading system.

In order to optimize the post-Nairobi reflection period and to ensure timely contribution to the on-going soul-searching exercise, think pieces will be published as they come and will be later in the year gathered into an e-book. For more details, click here.

Six chapters have been structured and selected contributors have been invited to reflect on one of these issues:

  • Chapter 1: Revisiting the Doha Round after Bali and Nairobi
  • Chapter 2: Defining the 21st century governance
  • Chapter 3: Identifying rules and disciplines according to needs
  • Chapter 4: Match-making between negotiation content and negotiation process
  • Chapter 5: Restoring / preserving the centrality of WTO
  • Chapter 6: Preparing the future

The content of the articles and think pieces reflect the point of view of the authors. IDEAS Centre thanks all authors for their contribution and hope that this initiative will contribute to the post-Nairobi debate.

 

List of think pieces

Think piece N°8: Mega-regional trade deals and their impact on developing countries: how to construct them to ensure bemefits for all?
By Fritz Putzhammer, Project Manager, Bertelsmann Stiftung

Megadeals have integrated the global trade landscape and will likely continue to develop, although some criticism is rising, above all in the Western world. Some studies show that non participating countries to megadeals could also reap some of the benefits generated by additional growth. To ensure that developing countries, and particularly least developed countries, are not hurt by those mega regionals, some measures could be implemented. Fritz Putzhammer makes several suggestions, including a redefined role for the WTO.


Think piece N°7: Anti-Trade Backlash: Ignorance &Abdication of Business "Elites"

By Jean-Pierre Lehmann, Emeritus Professor, IMD, Lausanne, Switzerland, Founder the Evian Group

At the heart of the summer, we invite you to read the thought-provoking and refreshing think piece by Jean-Pierre Lehmann. The author points out an historical paradox: although open trade has proven to allow states and societies enjoying economic growth, there is today a huge and populist anti-trade advocacy. One of the reasons developed by Pr Lehmann is that business elites suffer from ignorance about international trade’s deep implications and have no interest at all for WTO and global trade architecture and governance.


Think piece N°6: Identifying rules and disciplines according to needs: exploring climate change, competition and e-commerce
By Dr Manzoor Ahmad, Senior Fellow, ICTSD

The global trade landscape has changed and so have the needs. Rather than crystallizing the debate on old versus new issues, the author suggests to focus on what the WTO could do to support these changes and adapt to new economic trends. Manzoor Ahmad choses to address three topics: climate change, competition and e-commerce. Beyond these questions taken as examples, the role and the centrality of the WTO are at the heart of this think piece.


Think piece N°5: E-commerce and Africa: how to valorize the third generation (2015-2025)

By Ibrahima Nour Eddine DIAGNE, Trade Facilitation expert

What about making an e-book on the future of the WTO without addressing the issue of e-commerce? The author, chairman of the African Alliance for E-Commerce and Rapporteur of the UN/CEFACT for Africa, analyzes the rising of e-commerce in the continent. He also points out both opportunities and constraints. The need for regulation at different levels – national, regional and multilateral – is essential and WTO appears a relevant forum to address e-commerce related issues and where lower income developing countries can voice their concerns. 


Think piece N°4: Promises and Pitfalls of Plurilateralism - The Future of the Global Trading System from a Development Perspective
By Clara Brandi, German Development Institute

Plurilateralism is rising either as an alternative to multilateralism or as a contribution to fostering multilateralism. Clara Brandi focuses on plurilateral agreements that are negotiated under the umbrella of the WTO and analyzes their place in the system from a development perspective. The author explores options to improve such negotiations and agreements, such as a “code of conduct” or a reform of the consensus principle.


Think piece N°3: A New and Heterodox Approach to Agriculture Subsidies

By Pedro de Camargo Neto, consultant in agriculture and trade policy

As agriculture is the most important issue for developing countries, Pedro de Camargo Neto invites us to look at possible small and concrete steps to avoid deadlock in the negotiations. Although focused on agriculture, his proposal goes beyond as he questions more broadly the credibility of the system, the way of negotiating and the rhythm of harvesting potential results. 


Think piece N°2: Defining the 21st Century Governance – Impact of TPP on Global Trade Governance
By Xinquan Tu, Dean and Professor, China Institute for WTO Studies, University of International Business and Economics

Xinquan Tu points out the recent lack of leadership and shared ideology within the WTO, which leads some countries to look for alternatives such as TPP to gain further liberalization. While he considers that globalization is a must, he also believes time for hyper-globalization is not ripe. Countries, especially poorer developing countries, need time to adjust. 


Think piece N°1: Restoring WTO Centrality
By Gary Clyde Hufbauer, Reginald Jones Senior Fellow, Peterson Institute for International Economics, Washington D.C.

Gary Clyde Hufbauer invites us to look at some thought-provoking ideas to restore the centrality of the WTO – such as plurilateral agreements and a reinvigorated Dispute Settlement Body – and to see how developing countries may want to ensure that their interests are preserved in such an approach.

_____________________________

 

IDEAS Centre a le plaisir de lancer la publication d’une série d’articles et de notes de réflexion sur

Le futur de l’OMC – L’OMC du futur
Contribution à un système commercial multilatéral inclusif et favorable au développement

Le but de cette initiative est d’apporter une contribution pour les pays en développement à faible revenu et les PMA sur la façon de s’’adapter à la nouvelle situation issue de Nairobi ainsi qu’à un environnement du commerce international en pleine évolution. Les contributeurs sont des experts et des spécialistes issus du milieu universitaire, des think tanks et du secteur privé du Sud comme du Nord.

Ces notes de réflexion visent à alimenter la réflexion globale à laquelle l’ensemble des membres de l’OMC et d’autres acteurs ont été invités à participer, pour (re)penser l’avenir du système commercial multilatéral.

Afin d’optimiser la période de réflexion post-Nairobi et de veiller à contribution opportune à l’actuel exercice d’introspection, ces notes de réflexion seront publiées au fur et à mesure et seront plus tard dans l’année rassemblées en un e-book. Pour plus de détails, cliquez ici.

La réflexion est structurée autour de six chapitres et les contributeurs ont été invités à réfléchir sur l’une de ces questions:

  • Chapitre 1 : Revisiter le Cycle de Doha après Bali et Nairobi
  • Chapitre 2 : Définir la gouvernance du 21ème siècle
  • Chapitre 3 : Identifier règles et disciplines selon les besoins
  • Chapitre 4 : Faire correspondre le contenu de la négociation et le processus de négociation
  • Chapitre 5 : Restaurer / préserver la centralité de l’OMC
  • Chapitre 6 : Préparer l’avenir

Le contenu des articles et des notes de réflexion reflète le point de vue des auteurs. IDEAS Centre remercie tous les auteurs pour leur contribution et espère que cette initiative contribuera au débat post-Nairobi.

 

Liste des notes de réflexion

Les méga-deals ont intégré le paysage commercial mondial et vont très probablement continuer à se développer, bien que des critiques commencent à s’élever, notamment dans le monde occidental. Des études montrent que les pays qui ne sont pas partie prenantes à ces accords pourraient néanmoins en récolter certains bénéfices amenés par une croissance additionnelle. Afin de garantir que ces accords méga-régionaux ne heurtent pas les pays en développement, et notamment les pays les moins avancés, certaines mesures pourraient être mises en œuvre. Fritz Putzhammer propose plusieurs suggestions, y compris une redéfinition du rôle de l’OMC.


Note de réflexion n°7 : Le retour de flamme anti-commerce : Ignorance & Abdication des "Elites d'Affaires"

par Jean-Pierre Lehmann, Professeur émérite, IMD, Lausanne, Suisse, Fondateur de l'Evian Group.

Au cœur de l'été, nous vous invitons à lire la stimulante et rafraîchissante note de réflexion de Jean-Pierre Lehmann. L'auteur souligne un paradoxe historique: bien que le commerce ait prouvé être bénéfique pour la croissance économique des États et des sociétés, il existe aujourd'hui un fort et populiste plaidoyer anti-commerce. L’une des raisons évoquées par le Pr Lehmann est que les élites d'affaires souffrent d'ignorance quant aux implications profondes du commerce international et ne montrent aucun intérêt pour l'OMC et l'architecture du commerce et de la gouvernance mondiale.

Le paysage du commerce mondial a changé et les besoins aussi. Plutôt que de cristalliser les débats autour de l’opposition entre questions nouvelles et questions anciennes, l’auteur propose de se concentrer sur ce que l’OMC pourrait faire pour accompagner ces changements et s’adapter aux nouvelles tendances économiques. Manzoor Ahmad a choisi d’aborder trois sujets : changement climatique, concurrence et commerce électronique. Au-delà de ces sujets pris comme exemples, ce sont le rôle et la centralité de l’OMC qui sont abordés.

Comment faire un e-book sur l'avenir de l'OMC sans aborder la question du commerce électronique? L'auteur, Président de l'Alliance africaine pour le commerce électronique et Rapporteur du UN/CEFACT pour l'Afrique, analyse le développement du e-commerce sur le continent. Il souligne également les opportunités à saisir et les contraintes rencontrées. La nécessité d'une réglementation à différents niveaux – national, régional et multilatéral – est essentielle et l'OMC apparaît comme un forum pertinent pour traiter du e-commerce et dans lequel les pays en développement à faible revenu peuvent faire entendre leurs préoccupations.

Le plurilatéralisme est en expansion. Le phénomène est perçu soit comme une alternative au multilatéralisme soit comme une contribution au renforcement de ce même multilatéralisme. Clara Brandi se concentre sur les accords plurilatéraux négociés sous la houlette de l’OMC et analyse leur place dans le système, dans la perspective développement. L’auteur explore différentes options – telles que la mise en place d’un code de conduite ou la réforme du principe du consensus – dans l’optique améliorer à la fois les négociations et les accords.


Note de réflexion n°3 : Une nouvelle approche hétérodoxe sur les subventions dans l'agriculture

par Pedro de Camargo Neto, consultant en politique agricole et commerciale.

Étant donné que l'agriculture est la question essentielle pour les pays en développement, Pedro de Camargo Neto nous invite à considérer d'éventuelles mesures, modestes et concrètes, afin d’éviter une nouvelle impasse dans les négociations. Bien que l'accent soit mis sur l'agriculture, sa proposition va bien au-delà dans la mesure où il questionne plus largement la crédibilité du système, la manière de négocier et le rythme de récolte de résultats potentiels.

par Xinquan Tu, Doyen et Professeur, China Institute for WTO Studies, University of International Business and Economics.

Xinquan Tu souligne la récente absence de leadership d'idéologie partagée au sein de l'OMC, ce qui conduit certains pays à chercher des alternatives telles que TPP pour obtenir une plus grande libéralisation. Alors qu'il considère que la mondialisation est une nécessité, il pense également qu’il n’est pas encore temps pour l’hyper-mondialisation. Les pays, et en particulier les pays en développement les plus pauvres, ont besoin de temps pour s’adapter.


Note de réflexion n°1 : Restaurer la centralité de l'OMC

par Gary Clyde Hufbauer, Reginald Jones Senior Fellow, Peterson Institute for International Economics, Washington D.C.

Gary Clyde Hufbauer nous invite à considérer quelques idées invitant à la réflexion autour de la restauration de la centralité de l’OMC – tels  que développer des accords plurilateraux ou revigorer le mécanisme de règlement des différends – et à regarder comment les pays en développement pourraient vouloir veiller à ce que leurs intérêts soient préservés avec une telle approche.

Contact us

  • IDEAS Centre
    Rue de l’Arquebuse 10
    CH - 1204 Geneva
    Switzerland
  • +41 22 807 17 40
  • +41 22 807 17 41